affiche_jeudis_port07Comme chaque été depuis dix-huit ans maintentant, Brest vit au rythme des Jeudis du Port. Pendant deux mois, tous les jeudis, on peut assister à des concerts et des spectacles de rue sur le Port de Commerce.
Le programmation de jeudi dernier, c'était Sergent Garcia. Pas trop ma came, mais bon, j'avais envie de sortir, donc j'ai rejoint Julie et Fanny. Le problème des concerts en plein air en Bretagne, c'est qu'ils sont tributaires des aléas météorologiques, et là, vu qu'il faisait beau, on a pu admirer les 3/4 de la jeunesse brestoise réunie sur le port. Assez impressionnant. À peine arrivés à l'entrée du port, Julie me demande "Tu prends une bière?", et moi je dis "Ouais!", ne pensant pas vraiment au peu de place que les deux que je venais de boire lui laisseraient. Nos consommations en main, on s'approche (on tente, en tout cas) de la scène pour voir donc le groupe, qui avait déjà commencé depuis quelques minutes. Peu à peu, mes a priori s'estompaient à l'écoute des notes cubaines qui prenaient possession de mon corps et de mon cerveau embiéré. Je mettais ça dans un style ragga agaçant, et en fait non. C'est plein de mélanges musicaux colorés, de la salsa au reggae. Le public suivait, la choriste gérait... une très bonne énergie!!!

En même temps, les Jeudis du Port, c'est souvent l'occasion de découvrir beaucoup de choses, étant donné qu'à part ce qui sort en radio, je ne fais pas beaucoup d'efforts pour aller à la rencontre de ceux qui font de la musique sur scène. La preuve en est que l'année dernière, j'y avait découvert The Infadels, groupe qui ma laissé sur le cul de mes oreilles tellement c'était bon, et que leur album tourne encore régulièrement sur ma platine. Le seul bémol que je mettrais au concert des Sergent Garcia, c'est qu'ils n'ont pas pu s'empêcher, en bon groupe de reggae, de faire une chanson contre la guerre dans le monde. Oui, on sait, la guerre c'est pas bien, ça tue les gens. Par contre, pour faire des chansons engagées sur des vrais problèmes de société, comme les vieilles qui font leurs courses le vendredi soir et qui font chier tout le monde, alors là y'a plus personne! On fait moins les malins, hein?
Les Jeudis du Port, c'est aussi l'occasion de jeter un regard détaché et concupiscent sur la faune de la jeunesse brestoise. Oui, les ados, ça me fascine! Nous avions donc une majorité de jeunes pétés comme des coings, qui braillent dans medium_jeudi0001_1tous les sens et dansent sur du n'importe quoi (surtout entre les morceaux). Nous avions aussi le gothique (oui, malheureusement pour lui, il était tout seul!) de service, manteau noir, moon boots et maquillage de The Crow ; les jeunes donzelles habillées en poshpoufs (serre-tête et ballerines dorées obligatoires!) qui viennent glousser en regardant les garçons ; les punks à chiens, figures emblématiques de concerts ; le mec super-bourré et super-relou qui emmerde tout le monde... On a rencontré aussi un mec qui nous a invités à lui faire un baise-main pour gagner un voyage. Je suis pas sûr que je devrais commencer à faire mes bagages, moi...
Au bout d'un petit moment (soit 4 bières plus tard), j'avais comme un petit creux, et hop direction la baraque à frites belges. Là le mec il m'a servi un sandwich steak avec une tonne (et j'insiste sur le mot "tonne") de frites, absolument délicieuses, mais super-pas pratiques à manger dans son emballage! J'ai même dû lui demander un mode d'emploi pour savoir comment accéder jusqu'au steak. Là j'ai rencontré Mel, ptite jeune super-mimi, super-à l'aise car super-bourrée, avec qui j'ai échangé deux mots. Puis j'ai vu Ivane, une ancienne cliente avec qui je m'entendais bien. Puis retour aux filles, qui avaient rencontré deux mecs (enfin, quelque chose me dit que c'est les deux mecs qui ont fait le déplacement...), nommé Jean-Yves et Jacques. Non, ils n'étaient pas retraités, ils avaient 20 ans, et portait des prénoms dont on avait déjà honte en 1987! Après une invitation déguisée au sexe ("Ca vous dit de venir boire un coup à la maison?" Ouais, c'est ça!), nous les avons plantés là, pour rejoindre l'Arizona Café, notre fief.
Sur le trajet, j'ai été pris d'une irrémédiable envie de pisser, vous savez, celle qui partirait toute seule si vous aviez le malheur de vous arrêter de marcher ne serait-ce qu'une seconde!Mais comme je ne suis pas un sauvage, il me fallait le bon arbre bien caché pour assouvir mon envie, sinon on apprécie qu'à moitié cette expérience libératrice. C'est donc dans un petit coin du Square Kennedy que j'ai pu me libérer de quelques litres en moins, et ainsi rejoindre les filles, qui étaient parties dans leur coin secret pour les mêmes raisons, mais malheureusement en emportant mon sandwich! Après un coup de fil, je les ai retrouvés, elles et mon repas, et on a repris la routé, beaucoup plus légers.
L'Arizona Café, ça fait dix ans qu'on y va. Anciennement cabaret où l'on a découvert des groupe du coin (notamment les débuts de Matmatah), le bar est devenu une sorte de boîte de nuit gratuite, repère de pochasses en tout genre... et c'est pour ça qu'on l'aime! On a donc bougé, dansé, sautillé au son des tubes de l'Arizo, parce qu'il faut bien avouer qu'ils changent rarement leur playlist.

C'était aussi l'occasion de rencontrer des gens, comme ce mec de Haute-Savoie (dont le nom nous restera à jamais inconnu) qui était super-content de parler à des Bretons, même si je ne comprends pas vraiment ce qu'on a d'exceptionnel. Puis onarizona_cafe_81566 a rencontré deux copains du mec de Fanny, Philippe et Denis, à savoir M. Hip-Hop et M. Salsa. Oui, deux danseurs qui nous ont bien faits marrer et foutu la honte en danse tellement ils gèrent. J'ai bien cru qu'ils allaient nous faire un numéro de break-dance en plein milieu du bar! En tout cas, respect! Le summum de la soirée a quand même été le moment où s'est tous retrouvés à danser une Macarena. Oui, vous avez bien entendu, on a dansé la Macarena! Et on s'est bien fendu la poire! Je pense que les bières et la vodka caramel y étaient un peu pour quelque chose...
On est rentrés chez nous, à 5h du mat', fourbus, mais bien heureux tout de même!