Thom ne fait pas suivre les chaînes de quizz et autres questionnaires à la con. Par contre, il vous invite à y prendre part si le coeur vous en dit. Pensez bien que je n'allais pas rater une occasion aussi flagrante de parler de moi! Au vu de mes réponses, vous comprendrez assez vite que ce quizz ne peut être en aucun cas considéré comme un hommage à Thom et à sa culture musicale. En effet, chaque fois que le monsieur parle musique sur son blog, il me ramène inévitablement à mon manque de connaissance et de curiosité dans ce domaine. Petite précision également : ce quizz est une version customisée par Thom, thomisée devrais-je dire. Donc autant dire que vous ne le trouverez pas ailleurs, si ce n'est chez lui-même, et donc ici.

1) Chanson pour se réveiller le matin :

A priori je n'en ai pas, je me réveille avec la radio. Me réveiller avec un disque me laisse toujours un goût d'angoisse, comme si je n'étais pas connecté au monde. Si j'ai choisi cette chanson, c'est qu'un jour, quand je me suis réveillé avec, j'ai pris dans la tronche un mélange d'émotions assez particulier, alors que c'est loin d'être une de mes préférées. Mon coeur battait au rythme de la batterie et s'emballait au fur et à mesure que j'émergeais de mon sommeil. Quelque chose de très étrange...

 

2) Chanson pour la route :

Choix assez logique au vu du clip vidéo. Ceci dit, n'importe quelle chanson me sied en voiture, ayant pour habitude de chanter comme un dératé et d'amorcer quelques mouvements du corps, étant quand même assez limité dans mes gestes. Ne vous inquiétez pas, je n'ai jamais causé d'accidents à cause de la musique.

 

3) Chanson rigolote :

Forcément mon choix se tourne vers Didier Super, dont le concert fut un des moments où j'ai perdu le plus de poids à force de rire comme un dératé!

 

4) Chanson pour jouer les rebelles (ou être rebelle, à vous de voir) :

Je déteste les rebelles à deux sous, comme les rastas qui crachent sur une société dont ils sont les premiers à bénéficier. Ce qui me fait penser qu'un jour, j'étais à la caisse de mon petit Leclerc en bas de chez moi, et je suis tombé sur le comble de la rebellitude : deux punks/rastas qui ont présenté gentiment leur carte Leclerc à la caissière. J'ai pas trop osé leur évoquer la société de consommation et ses dérives. Pour peu qu'ils soient contre, ce serait dommage.

 

5) Chanson de rupture :

C'est vraiment pour en citer une, mais dans l'absolu, éviter une chanson lors d'une rupture est plutôt préférable, histoire que ça ne vous la rappelle pas (la rupture) à chaque fois que vous l'entendez quelque part et que vous vous retrouvez à réfreiner des sanglots devant tout le monde sans cause apparente.

6) Chanson pour planer :

Cette chanson a pour particularité d'agir directement sur mon corps, et de le mettre en état de lévitation dès la première note. Joga m'envoie dans les sphères mystérieuses de l'Islande telle que je l'imagine, dans un voyage fantastique et glacial.

 

7) Chanson pour le bain :

Evidemment, comme j'adore rester dans mon bain pendant trois plombes, une seule chanson est loin d'être suffisante, alors je me passerai tout l'album! Même si en général, dans mon bain, je lis.

 

8) Chanson pour faire la fête :

Pour ce genre de situation, je suis plutôt un client facile. N'importe quoi peut me faire trémousser mon popotin, surtout les daubes que je ne supporte pas à la radio. Que voulez-vous, quand le corps et l'esprit sont en pleine scission...

 

9) Chanson pour les étreintes passionnées :

Pas très original, mais très efficace! Sinon, Le petit bonhome en mousse, s'il a pour lui d'avoir un goût inédit en la matière, vous amènerait inéluctablement vers la chanson de rupture sans passer par la case départ et sans toucher le septième ciel les 20 000 francs!

 

10) Chanson pour quand on est en colère ! grrrrrrr :

Je suis rarement en colère, et en général je ne vais pas écouter une chanson pour cultiver cette colère, mais je pense que celle-ci me donnerait bien envie d'aller péter quelques gueules histoire de me soulager.

 

11) Chanson pour les soirées de déprime où l'alcool coule à flots et où la vie est franchement trop moche :

Ce mélange de piano et de la voix de Des'Ree m'attaque directement le coeur pour atteindre les glandes lacrymales (qui ne sont pas dans le coeur, merci, je sais!). Quand on arrive à la partie du solo de piano qui amène sur les cordes, je vous raconte pas dans quel état je suis, mais en général pas beau à voir...

 

12) Chanson pour se recueillir (voire même prier si ça vous chante) :

Je n'ai pas franchement de chanson pour me recueillir, mais disons que le gospel serait l'unique raison pour laquelle je serais capable de me tourner vers la religion.

 

13) Chanson pour s'endormir :

Même si pour m'endormir, je préfère lire. Mais au moins, avec celle-là, je suis assuré de faire de très beaux rêves...

 

14) Chanson portant un titre de prénom (ou avec un prénom dans le titre) :

La première que me vienne à l'esprit.

 

15) Chanson dédiée à un lieu :

Une chanson que j'aime beaucoup, qui raconte une histoire en quelques lignes.

 

16) Chanson que vous auriez voulu écrire mais que vous êtes trop grave à mort dégoûtés passke quelqu'un l'a fait avant vous (je reprends texto les termes de Thom!!!) :

Pas vraiment dégoûté que Zazie écrive ses chansons, mais disons qu'elle m'a piqué plus d'une fois (sans le savoir, dit-elle...) des jeux de mots auxquels j'avais pensé. Et bien sûr, comme un bleu, j'ai pas pensé à déposer un brevet!

17) Chanson qui vous rappelle une anecdote :

Cette chanson, c'est mon dernier voyage à Paris, avec mon jukebox amie Elise et moi qui chantonnons un peu tout et n'importe quoi dans les rues pavées de la capitale...

 

18) Chanson subsidiaire 1 : celle que vous voudriez que l'on joue à votre enterrement :

Carmina Burana, c'est mon fantasme d'ado égocentrique et mégalo. Une façon de partir en beauté et en grandes pompes (du 45, en ce qui me concerne). Et puis l'opéra du Diable dans une église, franchement, ça a de la gueule, non?
Somewhere over the Rainbow/What a wonderful world, parce que cette chanson, c'est moi, tout simplement.

 

19) Chanson subsidiaire 2 : une reprise que vous trouvez supérieure à l'originale :

Je ne dirais pas forcément qu'elle est meilleure, mais elle a au moins le mérite d'apporter quelque chose de différent dans l'énergie même de la chanson.

 

20) Chanson subsidiaire 3 : celle que vous avez honte d'adorer, mais que vous adorez quand même! :
Blooming 18 d'Ace of Base, parce que j'ai vécu intensément ma période Ace of Base, et que forcément, il en reste des traces...